La Harpe

Transcriptions d'enregistrements anciens de joropos traditionnels


Si la jeune génération de harpistes de musique llanera ne s'effarouche plus devant une partition, les générations précédentes n'y avaient pas recours.

Il y a 20 ou 30 ans, pour apprendre la musique llanera il fallait batailler avec les touches de son lecteur de K7 et plus récemment de CD. Pour la musique de joropos, il s'agit d'un jeu extrêmement rapide avec des syncopes rythmiques complexes à réécouter 1000 fois pour en comprendre quelques instants.

Si je souris en repensant à cette époque, il est vrai que c'était très pénible et fastidieux tout en étant un bon test de motivation concernant cette musique. Cet exercice long et laborieux fait sans visée lucrative au début des années 2000, j'aimerais en faire profiter quelques uns en mettant quelques PDF qui, bien que rédigés maladroitement j'en conviens, peuvent aider à débrousailler les ressorts du joropo. Il s'agit plus de relevés des notes que de partitions achevées et je les présenterai ainsi : "dans le style de...".Il est vrai qu'une fois parvenu à la génération suivante de harpistes du style "metralleta - Carlos Orozco", le relevé de note peut devenir encore plus difficile.

Dans le style de Pedro Castro :
Pedro Castro se lance au triple galop dans des joropos fougeux aux schémas rythmiques complexes défiant la raison d'où jaillissent de belles phrases longues et pleines d'une beauté allant puiser dans le monde baroque. Le Seis serait le Yang (Majeur) et le Pajarillo le Ying (Mineur) d'une même dualité.

Dans le style de Joseito Romero :
Joseito Romero impressionne par la mise en place rigoureuse de sa musique et son jeu brillant et puissant.

Dans le style de Eugenio Bandres :
le premier vinyle que j'écoutais c'est le sien, d'un style donnant de la noblesse au traditionnel.

Dans le style de Eudes Alvarez :
un Maître du Bordoneao (technique de basses jouées avec les pouces) Ici bandoleao fait référence à la Bandola autre instrument llanero très percussif.

Dans le style de Felix Ramon Torres :
harpiste llanero colombien ayant son école à Bogotá.

Dans le style de Abdul Farfan :
harpiste colombien de Arauca, deux fois mon hôte à l'occasion du Festival de folklore.
Sa mère, María Magdalena Duque Loaiza est poète (el regalo de las musas) (poème1 - poème2 - poème3)

Dans le style de Dario Robayo :
maestro harpiste colombien de Bogota né à Cumaral (Meta).

Retour
Haut de page