Guestbook

Write your Testimony

Form

Testimonials


Je ne suis pas allée à Paris depuis mi mars, donc n'ai pas pu vous voir et entendre en direct avec regret. J'aime beaucoup votre musique. Merci.
Prenez soin de vous et à bientôt.
En cette période de confinement, le temps est à l'intime au méditatif, au bucolique à l'évasion.
Mais voila, confinés dans notre cuisine, ma fille et moi effeuillons , pelons, décortiquons, tranchons, assaisonnons, mitonnons.
Une belle lumière, un quartier dans le recueillement
Alors nous introduisons « la clé des chants » de Pascal Coulon (opus 2019) dans le lecteur et la ballade commence.
De nouvelles compositions, profondes et lumineuses comme toujours. Elles sont accentuées par la présence du basson puis de la contrebasse.
Une étrange alchimie opère à l'intérieur, plusieurs vies se mélangent. J'ai 5 ans, puis 10, 16, 20 et bien au delà.
Ici et maintenant, le temps s'étire et se contracte au gré des tempos. Toucher précis des cordes, souffle continu. Ma fille sourit naïvement.
Et puis tiens, «  accords perdus » mais bien connu des précédents albums termine cette méditation.
Avant de servir le plat, ce sera 4 replays pour « accords perdus », parce que ça le vaut bien.
Parce que tu le vaux bien cher Pascal.

Merci mille fois, continue ,du sous sol du métro à la quiétude du jardin, suit ton chemin.
pour le bien de tous.
Ancienne parisienne, installée en Provence depuis bientôt 8 ans, je viens de retrouver votre cd,Air Amadoué parmi ma collection : je l'écoute en boucle depuis 1 semaine ! Et ma fille de 2 ans aussi ! Ce matin,je me demandais où j'avais bien pu l'acheter (pour le quand,et à quelle station de métro, je n'en ai aucun souvenir !) et tout à coup j'ai eu l'idée de regarder sur Internet et je vous ai trouvé!
Effectivement quelle inspiration mystique et divine vous recevez dans vos cordes
/doigts
/oreilles
/cellules ! !
Je suis émue à chaque note/vibration et suis très heureuse d'avoir croisé votre chemin un jour !
Comment se procurer d'autres CD ? Merci pour votre réponse quelle qu'elle soit!
Merci d'enchanter Paris et ses oreilles !
Il y a 30 ans, j'ai entendu votre harpe pour la première fois dans un petit restaurant à Villefranche Sur Mer. Quand j'écoute ces dernières compositions de votre nouvel album, je me sens une fois de plus transporté dans un état de sensibilité unique de votre art. Merci mon ami, un caluroso abrazo.
Quel plaisir d’entendre à nouveau votre harpe magique !
Vous avez vraiment un style qui vous est propre et vous vous affirmez comme un redoutable mélodiste. Les trois titres sont MAGNIFIQUES. Ils donnent accès à « l’autre monde », celui du rêve et du divin…
Merci encore de nous emmener sur ces chemins.
Continuez à composer, c’est votre destin.
Bravo pour votre musique, c'est très agréable à écouter.
Il y a dans la clé des chants une expressivité, un toucher tout naturel qui laisse au second plan la dextérité. Et c’est là qu’on reconnaît l’accomplissement. On se laisse emporter par le sentiment, en oubliant la technique, pourtant éblouissante.

Question style littéraire, les commentaires sur la pochettes sont un petit bijou.
Trouver de l’inspiration dans des petits trains bariolés, alors que tout le monde n’y voit que grisaille et obscurité.
C’est lumineux.
Cela fait des années que votre musique me fascine et que je vous glisse régulièrement une petite pièce, station Daumesnil, lorsque je quitte la 6 pour prendre la 8...
Et puis il y a quelques jours vous m'avez glissé un petit papier vert. Ce matin, je découvre votre site et écoute les extraits en lisant votre histoire.
Wouhaaa ! Je suis allée dans Los Llanos, j'ai vécu plusieurs années au Japon. Je comprends mieux ma fascination maintenant ;-)
Merci d'enchanter mon matin, une fois par semaine, station Daumesnil...
Et bonne chance pour la suite.
Monsieur,
J'ai, comme beaucoup, découvert vos belles mélodies dans le métro.
Merci d'apporter de la joie et de la délicatesse dans ce lieu où l'on court dans tous les sens.
Je suis très surpris d'apprendre sur votre site que vous trouvez de l'inspiration dans ce lieu qui, sans vous et vos confrères, serait froid et triste.
Merci et bonne continuation, à une prochaine fois sans doute!
Florian
Passage à Paris d'une journée pour faire découvrir la ville à mes enfants, et en prenant le métro pour rejoindre la gare Montparnasse d'où nous ramena le train vers notre lointaine campagne, grâce de la rencontre avec votre musique. Merci pour votre petite papier qui comme pour beaucoup, fut l'occasion de prolonger la rencontre sur le net, et donne maintenant envie d'acheter vos disques, voire de se renseigner sur la harpe baroque...
Marcher dans le métro et puis deviner au loin cette mélodie si douce et en même temps enlevée,se rapprocher et découvrir Pascal Coulon dans une exécution parfaite de ces mélodies sur sa harpe diatonique fut un vrai moment de grâce musicale. j'aurais aimé pouvoir rester plus longtemps et me laisser emporter par cette musique vers les contrées colombiennes et vénézuéliennes
Monsieur,
J'ai eu la chance de vous croiser ce matin à la station Daumesnil. Par le hasard d'un séjour parisien pour participer à un jury d'agrégation. J'ai été touché par votre musique et les vers se sont imposés à moi. Les voici :
Daumesnil montant à P.C.
La foule se presse, il est neuf heures,
elle ralentit dans un goulet avant l'ample
quai de la ligne 6. Visages fermés. Parapluies

serrés contre le cœur où serait le génie, selon
le lointain Musset. L'odeur aigre des aisselles
tôt levées ne peut masquer l'angélique musique

d'un petit homme ramassé dans un coin, tenant tout
contre son cœur, une harpe trapue au bois usé.
Quelques notes volées, une pièce de cuivre prestement

déposée. Les «Merci !» qui s'entrechoquent et un bout
de papier vert glissé dans la main du flâneur fugitif.
Plus tard les notes s'égrèneront. Dans l'anonyme montée.

Continuez de nous enchanter, au hasard des couloirs.
Bien à vous.
Michel
il jouait comme un souffle et m'a donné le temps dans ce Paris surchauffé j'ai grimpé un escalier et j'ai reçu en donnant peu sans doute plus qu'un petit papier jaune courage monsieur c'est chouette ce que vous faîtes
Il n'est que d'écouter "Ode à Mamie" pour se convaincre que cette musique vient du ciel. Elle est d'inspiration divine assurément. Pascal est le O'Carolan de ce siècle, ses mélodies en témoignent. Son talent voudrait qu'il joue au Carnegie Hall... il joue aux stations Denfert ou Daumesnil. C'est plus original ! Et cela m'a permis de le connaître. Merci Pascal!
Merci pour cette harmonie extraordinaire donnée dans ce cadre ordinaire du métro... Continuez à nous élever vers le Beau
Cela faisait longtemps que je n'avais pris le métro.
Une douce mélodie m'a accueillie en bas d'un escalier pour prendre la ligne 6.
J'ai acheté votre disque et depuis, je reprends mes trajets en voiture en vous écoutant.
J'en suis toujours enchantée.
Quand de vos mains j'entends la douce mélodie
Quand les cordes vibrant transmettent l'harmonie
En ces matins chantants je rêve et puis j'oublie
Morosité, tracas et fuite de la vie
Bonjour,
Votre musique fait rever et est très relaxante.
Evan 10 ans
merci d'avoir rendu mon instant de trajet métro agréable .Tout aussi curieuse de voir quel musicien magicien me donnait à écouter cette harpe ensorceleuse Le petit papier jaune me donne la joie d'en écouter encore ...Et d'en apprendre d'avantage sur vous Mr Coulon. Je vous souhaite une belle journée et vous remercie encore.
je n'aurais jamais cru qu'il y eût autant de sourds dans le métro...
Top of page