Discographie

2013 - Rayonnances


2013 - Rayonnances

Retours sur sons

Ce dixième CD contient mes dernières compositions et il revient aussi sur mes premiers enregistrements réalisés au Venezuela , lorsque je venais de découvrir la harpe sous sa forme dite « llanera » ou encore vénézuélienne ou colombienne.

Il s’agit en fait de la harpe baroque espagnole, introduite en Amérique du Sud pour être utilisée au départ dans les églises avant qu’elle ne passe dans le domaine populaire surtout dans la région des plaines (los llanos).

La musique llanera est riche d'un métissage où se retrouvent des éléments de baroque espagnol, de richesses rythmiques africaines et autochtones.

Il faut que je remonte à une bonne quarantaine d'années pour retrouver ces souvenirs de voyage avec aussi l’escapade de 8 ans au Japon et d'un an à Taiwan entre autres…

Depuis une décennie je ne bouge plus, je me terre et m’enterre dans des lieux souvent infernaux – Denfert – où mon cœur certes saigne ; mais riche de ces influences passées, je m’applique à contribuer au retour en douceur de cet instrument au cœur du vieux continent où la harpe classique avec son chromatisme, l’avait éclipsée.

Je remercie BERNARD WYSTREATE qui a joliment concrétisé mes contre-chants à la flûte basse, TONY BONFILS qui a posé sa contrebasse avec la chaleur de son talent, ALFREDO CUTUFLA qui a mis la batterie avec délicatesse, ainsi que son fils LUDWIG pour le vibraphone et CUCHI ALMEDA pour la justesse et la beauté de ses interventions.

Je joins quelques morceaux de « La HARPE VAGABONDE » afin qu’ils ne disparaissent pas totalement, le tirage de ce CD étant épuisé.

Et pour « boucler la boucle », je reviens sur mes compositions issues du premier de mes CD « CARICIAS DEL VIENTO » enregistré en 1997 à BARQUISIMETO (VENEZUELA) dont le tirage est lui aussi épuisé et dans lequel, je suis accompagné au cuatro, maracas et à la basse par CARLOS OROZNO, grand multi-instrumentiste et lui même Harpiste.

Je mets aussi mes variations sur des mélodies vénézuéliennes. La valse DAMA ANTAÑONA et des exemples de JOROPO dans AMIGOS Y PARRANDEROS (PAJARILLO-CHIPOLEAO) et SALUDANDO A LOS MAESTROS ( KIRPA).

Concernant CONCIERTO EN LA LLANURA de Juan Vicente TORREALBA, je ferai la remarque que dans cette interprétation, j'y ai mis mon vécu de l’époque à savoir une introduction japonisante, pays d'où je revenais, et une fin bien parisienne, quitte à peut-être indisposer le compositeur que je n’ai pas eu l’honneur de rencontrer ; je ne me voyais pas jouer cela autrement.

Enfin pour clore cette dizaine de CD, un ultime merci à PHILIPPE LABROUE avec qui (sauf pour CARICIAS DEL VIENTO) j'ai enregistré dans son studio tout, tout et tout.


Durée du CD : 1 heure 9 minutes

Mélodies originales de Pascal Coulon (1 à 13)

  1. Rayonnances
  2. Eclairs à l'Odéon
  3. Ariette en tête
  4. Soleil doré (solo)
  5. Harpe en carillon
  6. Fugue et danse
  7. Jardins oubliés
  8. Valse endormie
  9. Rayonnances (solo)
  10. Le jardin baroque
  11. Caricias del viento
  12. Mi Laïma
  13. Un jardin para mis hijos

Variations sur des musiques traditionnelles du Vénézuela :

  1. Amigos y parranderos
  2. Saludando a los Maestros
  3. Dama antañona - valse
  4. Con cierto concierto...

 

Retour
Haut de page