Discography 

2021 - Ballade cristalline

2021 - Ballade cristalline

Le Cd Kurosuke de 2020 a clos les 25 années pendant lesquelles je façonnais des mélodies en jouant dans le métro avec une interaction entre le public et mes compositions musicales.

En 2021 je reviens avec le single Ballade cristalline dans des circonstances différentes.

J'ai dû interrompre mon activité dans le métro depuis un an et je joue désormais avec mon chat Kurosuke comme public exclusif.

Ce petit CD, est un peu mon chant du cygne en quelque sorte, au moins du cd physique.

Harpmag N°34  - Juin 2021

   On continue à s'entasser dans le métro comme sardines en boîtes, affublés de masques hideux, mais plus de musiciens dans les couloirs pour rendre ces endroits supportables...
Pascal Coulon n'y joue plus, après bien des années passées à essayer de retarder et d'enchanter des parisiens pressés et robotisés, à la station Denfert la bien nommée.

   Voilà du temps libre donc, et l'occasion de produire encore un disque, le dernier dit-il (mais on n'est pas obligés de le croire). Fidèle à sa formule habituelle, il nous offre quelques compositions inédites, des reprises « revisitées » de morceaux plus anciens et même quelques titres tirés de ses archives.

   C'est un harpiste qui a plusieurs cordes à son arc...et plusieurs personnalités.
   Il y a chez lui un joueur de koto qui s'exprime à la harpe, toujours sa llanera sud-américaine farouchement diatonique et qui sonne si bien .

   Il y a le parisiano llanero si à l'aise dans ces entraînantes et énergiques danses colombiennes, surtout quand il joue avec des musiciens de là-bas, comme dans cette délicieuse Columbianita .

   Il y a un improvisateur et compositeur atypique, explorateur infatigable de rengaines, décortiqueur de mélodies, mais sans rien de cassant ni de formel, toujours dans le charme d'un Jardin Baroque .

   Il y a enfin, plus secret, inattendu, un créateur de petites musiques qu'on dirait pour enfants et qui évoquent pour moi les parcs d'attractions et les chevaux de bois des manèges...

   Il a l'art de réunir autour de lui des musiciens efficaces et discrets, des invités et des fidèles, comme Claude Mouton à la contrebasse, Aurélien Guignard au violon, qui contribuent à créer cette atmosphère presque classique dans certains morceaux.

   Il est bien servi aussi, depuis des années, par le Studio Labroue de Saint Germain des Prés, qui se met au vert... et va se délocaliser en Dordogne.

   Les musiciens reviendront bien un jour dans le métro, « Bientôt, bientôt... » comme le chante l'infatigable Pierre Perret…

          Didier Saimpaul - Harmag. N°34 - 2021

 

 

Return

Pascal Coulon

Musician, Songwriter, Performer

27 rue Camille Blanc
94800 Villejuif, France

Top of page